Tout ce que vous devez savoir sur Tuckpointing

Tout ce que vous devez savoir sur Tuckpointing

Les briques fournissent un revêtement durable pour les murs intérieurs et extérieurs, les cheminées et les foyers. Mais le mortier utilisé pour remplir les joints se détériore avec le temps, même si les briques elles-mêmes sont toujours en bon état. C'est là que le tuckpointing entre en jeu.

Utilisé pour améliorer l'esthétique de la maçonnerie, le pointage consiste à retirer une partie du mortier détérioré, à remplir les joints avec du nouveau mortier (qui correspond étroitement à la couleur de la brique), puis à appliquer une fine ligne de mastic de couleur contrastante le long du centre de l'articulation. Cela crée l'illusion de joints bien entretenus et étroits. Bien que le tuckpointing puisse être appliqué à tout type de construction en brique, il se trouve le plus souvent sur les maisons en briques historiques, où les propriétaires veulent retrouver l'apparence des joints minces d'origine de la maison.

Êtes-vous intéressé à protéger vos briques usées de la détérioration du mortier tout en leur donnant un nouveau look pointu? Continuez à lire pour apprendre tout ce que vous devez savoir sur le tuckpointing, y compris des conseils pour une installation correcte.

MORTIER LINGO

Pour mieux comprendre le processus de pointage, il est utile d'apprendre les termes de maçonnerie suivants:

• Montrer du doigt: Le processus de remplissage des joints de mortier lors d'une nouvelle construction. Le pointage fait également référence aux joints de mortier réels - ou aux espaces entre les briques - dans un mur fini.

Rejointoiement: Processus consistant à retirer l'ancien mortier des joints et à le remplacer par un nouveau mortier.

Tuckpointing: Processus consistant à retirer l'ancien mortier des joints, à le remplacer par un mortier qui correspond étroitement à la couleur des briques, puis à incorporer des lignes étroites de mastic de couleur contrastante (appelées «filets») au centre des nouveaux joints de mortier.

Alors que les termes «tuckpointing» et «repointing» sont souvent utilisés comme synonymes, les produits finaux sont esthétiquement différents. Les deux impliquent de retirer et de remplacer le mortier détérioré par du mortier frais, mais le rejointoiement n'implique pas l'étape supplémentaire consistant à appliquer des lignes contrastées au centre des joints. Certains propriétaires choisissent le tuckpointing car cela crée une illusion visuelle plus nette. C'est parce que le mortier correspond à la couleur des briques; à moins d'examiner le mur de près, vous ne remarquerez pas où se termine le mortier et où commence la brique. Les filets trompent encore plus l'œil en pensant que les lignes parfaitement droites sont les joints de mortier réels, ce qui donne à l'ensemble du mur un aspect comme s'il était construit avec une nouvelle maçonnerie nette. En revanche, le rejointoiement se traduit par un aspect doux et ondulé sur les nouveaux joints de mortier. Les bords des briques ne seront pas parfaitement carrés, et le mortier rejointoiement met en évidence ces écarts.


EN CAS D'ÉCHEC DU MORTIER

Avant de réparer le mortier, il est utile de comprendre pourquoi les joints de mortier échouent. La détérioration peut avoir de nombreuses causes différentes, y compris une mauvaise fabrication, une érosion causée par des températures et une humidité extrêmes, ou la pression du poids aérien des briques. Bien que les briques durent souvent un siècle, la durée de vie du mortier est généralement de 25 à 30 ans, ce qui signifie qu'il doit généralement être remplacé ou rejointoyé plus d'une fois au cours de la vie d'un bâtiment en brique.

Étant donné que les joints de mortier sont les parties les plus faibles d'un mur de briques, il est courant de voir des fissures traverser les joints, même si les briques elles-mêmes restent entières. Quelques fissures capillaires ne signifient pas la nécessité de rejointoyer ou de replier, mais lorsque le mortier commence à s'effriter et à tomber des fissures, les propriétaires doivent le réparer avant que tout mortier perdu n'affecte la structure du mur. De plus, si le mortier détérioré n'est pas réparé, il pourrait éventuellement provoquer l'effondrement du mur ou de la cheminée.

TUCKPOINTING EST-IL UN PROJET DE BRICOLAGE?

Alors que les propriétaires peuvent aborder le tuckpointing comme un projet de bricolage, ils devraient envisager de le laisser à un professionnel. La méthode à forte intensité de main-d'œuvre nécessite une extrême précision pour créer l'illusion de joints de mortier de niveau. Si les filets utilisés pour créer l'effet de joint fini sont même légèrement décalés, l'ensemble du projet sera bâclé. Le tuckpointing professionnel coûte généralement entre 9 $ et 15 $ le pied carré, selon la hauteur du mur et le tarif standard pour les services de maçon dans votre région. En revanche, si vous décidez d'emprunter la voie du bricolage, les matériaux nécessaires au tuckpoint (mortier et mastic à la chaux) coûteront moins de 1 $ par pied carré, et vous pouvez louer les outils nécessaires pour environ 45 $ par jour. Dans tous les cas, le rejointoiement et le jointoiement doivent être laissés aux professionnels si des briques entières doivent être remplacées, en particulier lorsqu'il s'agit de murs de briques extérieurs, qui sont souvent porteurs. L'installation ou la réinitialisation de nouvelles briques est un processus plus compliqué que le rejointoiement ou le jointoiement sur un mur ou une cheminée structurellement solide.

LE PROCESSUS TUCKPOINTINGQue vous décidiez de vous salir les mains ou d'embaucher un professionnel, voici les étapes à suivre pour effectuer le tuckpointing.

ÉTAPE 1
Pour commencer, retirez les joints de mortier existants à une profondeur d'environ un pouce. Les maçons utilisent souvent une meuleuse d'angle pour retirer le mortier, ce qui est un travail compliqué nécessitant un masque respiratoire. Comme alternative, vous pouvez compter sur le marteau et le burin à l'ancienne mais efficaces, mais cette méthode prend plus de temps.

ÉTAPE 2
Brossez la poussière et les débris des joints de mortier broyés avec une brosse à maçonnerie ou une buse à air haute pression.

flickr.com via Les Chatfield

ÉTAPE 3
Mélanger le nouveau mortier pour correspondre à la couleur de la brique existante. Cela implique un mélange avec du pigment de mortier, et il faut souvent un peu d'expérimentation pour obtenir une correspondance exacte. Assurez-vous de noter le rapport exact du pigment au mortier afin de mélanger les lots suivants de la même teinte.

ÉTAPE 4
Remplissez les joints avec le nouveau mortier, en travaillant d'abord avec les joints horizontaux. C'est une bonne idée d'observer un maçon au travail avant de tenter le travail vous-même car ils emploient des astuces du métier, évitez de mettre du mortier partout sur les briques.

ÉTAPE 5
Après avoir appliqué le mortier humide sur les joints, lissez-le pour qu'il ressemble à une surface plane ou à une courbe légèrement en retrait (en fonction de l'apparence souhaitée).

ÉTAPE 6
Lorsque le nouveau mortier commence à durcir mais est encore semi-flexible, utilisez une règle et un outil de pointage manuel pour gratter les lignes droites au centre des joints nouvellement remplis. Essayez d'obtenir des lignes aussi droites que possible

ÉTAPE 7
Appliquez soigneusement du mastic à la chaux sur les lignes raclées pour former des filets contrastés, puis coupez l'excédent. Un maçon utilise généralement une règle et un petit couteau pour cette tâche, ce qui entraîne des lignes contrastées uniformes au centre des joints de mortier plus larges.


Voir la vidéo: Voyager toute l'année ? Tout ce que vous devez savoir !